Guide : comment construire un budget d’entretien annuel pour votre maison?

Pourquoi faire un budget pour l’entretien de la maison? Si vous êtes propriétaire, votre habitation est votre plus gros investissement et parfois même votre seul investissement. Il faut donc faire en sorte que sa valeur est préservée et ne baisse pas avec le temps.

Les coûts d’entretien d’une maison (ou d’un appartement) sont très souvent sous-estimés. Un budget bien pensé vous permettra de faire face imprévus lorsqu’ils surviennent et même de passer en mode préventif pour éviter les grosses dépenses.

Je vous propose dans ce qui suit la méthode que j’utilise tous les ans pour prévoir les dépenses liées à l’entretien de mon habitation.

Quand il s’agit de budgétiser les frais d’entretien et de maintenance d’une habitation, Il y a 2 méthodes générales.

La première méthode, selon le constructeur et experts immobiliers est de compter entre 2 et 5% de la valeur de votre habitation par an.

Exemple pour un appartement de 100000 euros, le coût d’entretien annuel se situe entre 2000 et 5000 euros selon l’âge et l’état de la demeure.

Étant un peu sceptique, je n’ai jamais eu beaucoup confiance dans cette méthode d’estimation, car il n’y a jamais aucune sorte de logique ou d’analyse à l’appui de ces chiffres. En plus, d’un point de vue budgétaire, l’entretien de la maison implique souvent de grosses dépenses qui se produisent de façon ponctuelle.

Par exemple, la rénovation d’un toit qui coûterait 15 000 euros tous les 20 ans. Calculer un coût annuel pour ce toit pourrait être un exercice intéressant, mais il est peu probable que cela vous aide réellement à établir votre budget.

La deuxième méthode est celle que je vous propose dans ce qui suit et qui consiste à décortiquer et à détailler au maximum toutes les catégories de votre calendrier d’entretien de façon à prévoir avec précision les dépenses à venir.


Articles liés:


COMMENT CONSTRUIRE VOTRE BUDGET D’ENTRETIEN ?

Munissez-vous de :

  • Vos calendriers annuels et pluriannuels d’entretien.
  • Les détails de vos projets de rénovation et de bricolage.
  • Les fiches d’entretien de vos appareils électroménagers.
  • Vos contrats de maintenance et d’entretien.
  • Vos devis pour les travaux de rénovation.

Alors que mettre dans votre budget ? Il y a d’abord les frais d’entretien annuels récurrents

  • L’achat des articles d’entretien de vos appareils électro-ménagers: filtre pour la hotte, filtre à eau pour le réfrigérateur, tablettes détartrage machine à laver et machine à café, etc.
  • Les différents articles de rechange que vous devez toujours avoir en stock chez vous : ampoules, piles, câbles électriques, multiprises, joints silicone, filtre pour mitigeur, pots de peinture de la couleur de vos murs et portes, enduit de rebouchage, chevilles et vis pour accrocher les tableaux, etc.
  • Les frais de lutte contre les insectes et les rongeurs : moustiquaires, insecticides, devis dératiseur, bougies à la citronnelle, etc.
  • Les frais du nettoyage quotidien et du grand ménage : produits ménagers, frais de femme de ménage, location de matériel pour un grand nettoyage, frais de nettoyage à sec des tapis, etc. Si vous ne savez pas comment estimer les coûts de des produits ménagers, je vous propose d’utiliser cette fiche.
  • Les contrats d’entretien et de maintenance avec les différents prestataires : société de maintenance de la chaudière, société de nettoyage, etc. Profitez de cet exercice de budgétisation pour renégocier ces contrats ou trouver d’autres prestataires moins chers.
  • Les frais de jardinage et d’entretien de l’extérieur : achat de plantes, achat de matériel de jardinage (pelles, bacs à fleurs, arrosoirs, etc), frais de taillage de la haie, carburant pour la tondeuse, entretien et remplacement des meubles du jardin, frais de retouches de peintures, coût d’entretien de la piscine, etc.

Ensuite, il y a les dépenses ponctuelles ou celles qui reviennent entre 2 ans 5 ans…

  • Les frais de remplacement et de réparation de vos appareils électro-ménagers. SI vous vous demander comment pourriez-vous prévoir que vos appareils tomberont en panne ou qu’il faudra remplacer regardez autour de vous quelles sont les appareils à changer, qui risquent de lâcher au cours de l’année.
  • Coûts des petits projets de bricolage : frais d’acquisition et de location de matériel de bricolage (exemple visseuse, scie circulaire, etc) et de matières premières (bois, peinture, etc.)
  • Coûts des travaux de rénovation et d’isolation prévus dans l’année. Munissez-vous des devis que vous aurez sollicités. Si vous n’avez pas encore de devis faites une recherche sur internet pour estimer combien vous allez devoir débourser pour vos travaux.

 

 COMMENT BUDGÉTISER POUR LES IMPRÉVUS ?

Si vous avez une bonne épargne de précaution (aussi appelé fond d’urgence) et une bonne capacité d’épargne, vous n’avez pas besoin de trop budgétiser pour les imprévus liés à l’entretien de votre habitation comme les pannes d’électroménager, une fuite d’eau, etc. sans oublier qu’une grande partie de ces dépenses imprévues peut être couverte par votre assurance habitation.

D’un autre côté, si vous savez que votre toiture aura besoin d’être rénovée d’ici 2 ans, commencez par estimer le montant total de la rénovation et fixez-vous un objectif d’épargne mensuel.

N’oubliez pas qu’un budget efficace doit être réaliste et flexible. N’hésitez pas à le réviser et à ajuster les montants alloués à vos différentes catégories. Je vous propose de télécharger ici une fiche à imprimer pour commencer à construire votre budget.

Avez-vous aimé cet article?
Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :